Découvrez votre magazine doctinews en ligne

Des journées dédiées à Agadir

L’Association des médecins anesthésistes-réanimateurs du sud a organisé, sous l’égide de la Société marocaine d’anesthésie, d’analgésie et de réanimation, ses troisièmes journées scientifiques.

Un événement 100 % interactif

Les JAMS (Journées d’andrologie et de médecine sexuelle) se sont déroulées du 7 au 8 septembre derniers.

Soutien et réconfort pour mieux vivre le cancer

La prise en charge d’un cancer est une épreuve difficile à traverser, aussi bien pour le patient que pour son entourage. Myriam Nciri, Fatim Zahra Benharet et Salma Hamdouch le savent bien puisqu’elles ont personnellement été confrontées à la maladie. Ensemble, elles ont alors décidé de mettre à profit leur expérience pour apporter aide et soutien à d’autres patients en créant l’Association Dar Zhor.

Thème d’une rencontre organisée par l’Institut Pasteur

L’Institut Pasteur du Maroc, en collaboration avec le Réseau international des Instituts Pasteur et en coordination avec l’Institut Pasteur de Paris, a organisé du 8 au 12 octobre derniers une rencontre scientifique internationale sous le thème « Agents infectieux et cancer : de la clinique aux nouveaux bio-marqueurs ».

Un programme riche et varié

Les 18es Journées marocaines de biologie clinique, qui se sont déroulées à Casablanca du 27 au 29 septembre derniers, ont connu une participation record.

 Eviter l’anémie par la prise en charge précoce

Les hémorragies génitales de l’adolescente se caractérisent par leur début précoce dans la vie gynécologique. Elles sont le plus souvent fonctionnelles. L’analyse des antécédents et de l’histoire clinique permet dans la majorité des cas d’exclure les rares causes organiques. Des anomalies de l’hémostase sont en cause dans 10 à 20 % des cas. La prise en charge précoce des hémorragies génitales de l’adolescente, qu’il y ait ou non une anomalie de l’hémostase, permet d’éviter la constitution d’une anémie sévère.

l'éducation et la santé sont les clés de la croissance durable

Dans le cadre du lancement du Projet de capital humain (HCP), la banque mondiale a développé un nouvel indice, l’Indice de capital humain (HCI), conçu pour évaluer la quantité de capital humain qu'un enfant né aujourd'hui devrait pouvoir atteindre avant 18 ans

Le rôle de la prévention souligné

« Spina Bifida : qu’en est-il en 2018 ? », tel a été le thème du symposium animé par le Dr Marc Althuzer le 13 octobre dernier et sponsorisé par les laboratoires Versalya. Les spécialistes qui y ont pris part ont notamment échangé autour de l’intérêt des examens échographiques dans le diagnostic du Spina Bifida.

Echanges autour du microbiote intestinal

Les atteintes auto-immunes du foie et du tube digestif ont été au centre des débats lors de la 2e Journée scientifique du Groupe d’étude de l’auto-immunité marocain (GEAIM).

Entre vieillissement physiologique et affections méconnues

Le sommeil se modifie avec l’âge tant par sa structure que par sa qualité. Le temps total de sommeil diminue et ce dernier devient moins efficace car plus fragmenté par des réveils nocturnes fréquents. Mais, malgré l’âge, mal dormir ne doit pas être une fatalité. Retrouver un sommeil de qualité est possible grâce notamment à des changements d’hygiène de vie et de sommeil. Certaines maladies associées nécessitent, quant à elles, une prise en charge médicale spécifique.

11e congrès national de la SMPV

La Société marocaine de pharmacovigilance (SMPV) organise son 11e Congrès national de pharmacovigilance les 14 et 15 décembre 2018 à l’amphithéâtre de la Fondation Mohammed VI de Rabat sous le thème « La pharmacovigilance au Maroc : 30 ans après ».

Mécanisme

L’insomnie se définit par une insuffisance de sommeil, qu’il s’agisse de la quantité ou de la qualité du sommeil. Elle peut se manifester par des difficultés d’endormissement, des éveils nocturnes ou un réveil matinal précoce avec des répercussions sur les activités de la vie courante : irritabilité, fatigue, somnolence, difficultés de concentration…. L’insomnie est qualifiée d’occasionnelle ou transitoire lorsqu’elle est liée à un événement ou à une situation spécifique : stress ponctuel, environnement bruyant, lumineux ou surchauffé, pratique d’une activité physique après 17h00, sieste prolongée… Elle est qualifiée de chronique lorsque les perturbations du sommeil se manifestent au moins trois nuits par semaine depuis au moins trois mois.

Page 1 sur 148

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.