TABAGISME

TABAGISME 02 mai 2019

LE VAINCRE PAR L’HYPNOSE

L’hypnose médicale est l’une des nombreuses méthodes thérapeutiques qui peuvent être envisagées chez les personnes qui désirent arrêter de fumer. Selon le degré de dépendance du patient au tabac et pour augmenter les chances de réussite de la prise en charge, elle est parfois associée à d’autres méthodes de sevrage tabagique, notamment les substituts nicotiniques.

Doctinews N°120 Avril  2019


Avec la collaboration du Dr Nada AZZOUZI

psychiatre, psychothérapeute, spécialiste en hypnose thérapeutique et nutrition clinique


 

 e sevrage tabagique est une phase redoutée par la plupart des personnes fumeuses qui désirent arrêter de fumer, et ce quel que soit leur degré ou type de dépendance au tabac. Dans l’imaginaire populaire, elle est toujours associée aux symptômes du sevrage tabagique. Pourtant, toutes les personnes fumeuses ne présentent pas les symptômes liés à l’accoutumance à la nicotine, notamment, l’irritabilité, l’agitation, la difficulté à se concentrer, l’humeur dépressive, l’anxiété, les troubles du sommeil et la prise de poids. Certaines peuvent présenter quelques-uns de ces symptômes, d’autres aucun, surtout si leur dépendance est uniquement comportementale.

RENFORCER LA MOTIVATION DU PATIENT

Pour que l’hypnose permette de vaincre le tabagisme, il est primordial que le patient soit convaincu de l’utilité de cette thérapie et qu’il soit résolu à arrêter définitivement de fumer. En effet, la motivation du patient est l’une des clés de la réussite de la prise en charge. Cette motivation doit en outre être personnelle. A titre d’exemple, un patient qui désire arrêter de fumer car son entourage le lui demande a de très faibles chances pour que l’hypnose puisse l’aider à atteindre son objectif. Ainsi, la tâche de l’hypnothérapeute consistera à renforcer la motivation du patient dès la première séance. L’adaptation de la démarche thérapeutique aux besoins et aux attentes du patient est une autre condition sine qua non pour que la prise en charge puisse réussir. Car chaque patient est unique et présente des particularités qu’il convient de prendre en considération lors de la thérapie. L’objectif pour le thérapeute est de mobiliser toutes les ressources de la personne afin de lui permettre de remplacer les mauvaises habitudes (en l’occurrence le tabac) par des habitudes plus saines (abandon du tabac). Il aide ainsi le patient à diminuer le risque de frustration et à atteindre un meilleur contrôle de ses émotions lors du sevrage. La thérapie peut également contribuer à atténuer les symptômes liés au manque de la nicotine et peut agir aussi sur les addictions comportementales liées au tabac.

LE POUVOIR DES MOTS

L’efficacité de l’hypnose, lorsqu’elle est utilisée pour le sevrage tabagique, peut varier en fonction des patients, de leurs attentes et antécédents. Le sevrage est ainsi plus facile chez une personne qui a déjà tenté d’arrêter de fumer car elle est plus motivée et connaît les raisons de sa rechute. Lors de la première consultation, le thérapeute récolte le maximum d’informations sur son patient afin d’évaluer son type de dépendance, son degré d’accoutumance à la nicotine et les raisons qui l’incitent à arrêter le tabac. Ces informations lui seront très utiles car elles l’aideront à choisir la démarche la plus appropriée pour son patient. Le choix des mots qui sont utilisés lors de la séance d’hypnose revêt, lui aussi, une grande importance. Ce choix doit tenir compte des particularités du patient, de son vécu et de ses appréhensions quant au sevrage tabagique. Ainsi, le thérapeute adapte son discours en fonction de ces données afin d’augmenter les chances de réussite de la thérapie. Il peut parfois recourir à des tests permettant de mesurer la motivation du patient et le degré de dépendance au tabac. L’un des plus utilisés est celui de Fagerström, un questionnaire qui permet de quantifier l’accoutumance du patient au tabac. Si le degré de motivation de la personne est jugé insuffisant, le thérapeute peut opter pour un entretien motivationnel, un outil d’accompagnement qui vise à renforcer le désir de changement chez le patient et favoriser la réponse au traitement. Le thérapeute tente aussi, lors de la première séance, de déceler d’autres addictions ou pathologies psychiques telles que la dépression et les troubles anxieux qui peuvent compliquer la prise en charge. Il reconstitue « l’histoire tabagique » du patient (âge de début, le nombre de paquets ou cigarettes fumés par jour, les tentatives de sevrage, la durée de sevrage, les causes de la rechute…). Selon les cas, la séance d’hypnose peut être proposée dès la première consultation si le patient est suffisamment motivé et qu’il ne présente pas d’autres affections psychiques. La durée du traitement peut varier d’une personne à l’autre. En règle générale, la thérapie dépasse rarement 5 ou 6 séances.

 

Dans la même rubrique

Rajeunissement du visage

Rajeunissement du visage

 La voie de la toxine botulique

La toxine botulique est utilisée en dermatologie, chirurgie plastique et médecine esthétique pour atténue...

Lire la suite

TABAGISME

TABAGISME

LE VAINCRE PAR L’HYPNOSE

L’hypnose médicale est l’une des nombreuses méthodes thérapeutiques qui peuvent être envisagées chez les p...

Lire la suite

Varicocèle

Varicocèle

 Traiter pour éviter l’infertilité

La varicocèle est une affection qui se caractérise par une dilatation anormale des veines du cordon ...

Lire la suite

ORTHODONTIE

ORTHODONTIE

 QUELS EFFETS POSITIFS SUR LA SANTÉ GÉNÉRALE ?

Les corrections des malformations dento-squelettiques s’apprécient fortement au niveau d...

Lire la suite

UNE MÉDECINE D’AVENIR

UNE MÉDECINE D’AVENIR

UNE MÉDECINE D’AVENIR

La posturologie est une science multidisciplinaire qui s’intéresse aux pathologies fonctionnelles. Elle fait parti...

Lire la suite

SYNDROME D'APNÉES DU SOMMEIL

SYNDROME D'APNÉES DU SOMMEIL

 DES APPAREILS CONNECTÉS POUR AMÉLIORER L’OBSERVANCE

Les objets connectés sont en passe de révolutionner la prise en charge des patholo...

Lire la suite

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.