Faculté des sciences et techniques de santé

Du nouveau pour la rentrée

La Faculté des sciences et techniques de santé de l’Université Mohammed VI des sciences de la santé (UM6SS) proposera, à partir le la rentrée 2017/2018, de nouvelles filières et de nouveaux programmes de formation. Une offre enrichie et conçue pour répondre aux besoins du pays.

Doctinews N°98 Avril 2017


Pr Fatima Dehbi

Doyen de la Faculté des Faculté des sciences et techniques de santé 


E
tant donné les effets de l’accroissement de la demande en soins, des attentes et exigences de la population, de la pénurie médicale actuelle et du coût croissant des soins, un repositionnement des professions de santé, notamment celle de l’infirmier dans le système de santé, s’impose. Partant de ce constat, la Faculté des sciences et techniques de santé de l’Université Mohammed VI des sciences de la santé a reconsidéré son offre de formations.
Ainsi, à partir de l’année universitaire 2017/2018, de nouvelles filières de formation viendront s’ajouter à l’offre initialement développée et un programme Master sera ouvert pour mener, à terme, vers le doctorat.

Nouvelles filières

Les filières initiales « Sciences infirmières » avec l’option infirmier polyvalent, et « Techniques de santé » avec les options techniques d’imagerie médicale et techniques de laboratoire sont bien entendu maintenues et complétées, pour la filière « Techniques de santé », d’une nouvelle option orientée diététique et nutrition. Parallèlement, deux nouvelles filières sont créées qui proposent, pour la filière « Rééducation et réhabilitation », les options kinésithérapie, psychomotricité, orthophonie et orthoptie et, pour la filière « Sage-femme », l’option sage-femme.

Programmes Master

Pour s’inscrire dans la continuité de la formation LMD (licence-master-doctorat), le programme Master nouvellement développé sera décliné en « Pratique infirmière avancée » avec deux options : infirmier clinicien spécialisé option onco-hématologie et infirmier clinicien spécialisé option périnatalité. Deux autres masters «  Qualité Hygiène Sécurité Environnement » et « Spécialité en sciences de la maïeutique » pour la filière Sage-femme complèteront l’offre de formation.
Actuellement, la Faculté des sciences et techniques de santé accueille sa troisième promotion d’étudiants pour les trois cursus infirmier polyvalent, technicien de laboratoire et technicien de radiologie, ce qui représente neuf programmes éducationnels. Mais elle réunit toutes les conditions pour développer les métiers de la santé et les faire évoluer en tenant compte des besoins du pays.

Trois questions au Pr Fatima Dehbi
Doyen de la Faculté des Faculté des sciences et techniques de santé 

Qu’est-ce qui a motivé la création du programme de niveau Master au sein de la faculté ?
Le domaine médical a connu d’importantes évolutions au cours de ces dernières années et le Maroc a mené une réflexion dans ce sens pour structurer la formation médicale dans le cadre de la réforme LMD, d’une part, et pour adapter le profil du médecin aux besoins du pays, d’autre part. L’idée de repenser la profession d’infirmier ainsi que d’autres métiers du domaine paramédical s’inscrit dans la continuité de cette réflexion. Pour donner un exemple concret, le Maroc a mis en place un programme de réduction de la mortalité maternelle et infantile et souhaite déployer le dépistage néonatal à grande échelle. Le dépistage néonatal nécessite une prise en charge par des infirmières spécialisées en périnatalité. Elles auront un rôle important à jouer aussi bien au cours de la période de pré-conception, de la période de pré-grossesse, de la grossesse, de l’accouchement et des suites de l’accouchement. Les sages-femmes aussi doivent être en mesure de dépister les indicateurs de malformations et d’en référer au médecin ou au gynécologue qui confirmera ensuite le diagnostic. Toutes ces compétences sont nécessaires pour mener à bien le programme de réduction de la mortalité maternelle et infantile et celui du dépistage néonatal à grande échelle par exemple.

Il s’agit, en quelque sorte, de métiers intermédiaires entre la profession telle qu’elle est exercée aujourd’hui et le domaine médical ?
Exactement. Nous aurons toujours besoin d’infirmiers polyvalents. Il ne s’agit pas de remettre en question la place de ce professionnel de santé, bien au contraire car les besoins vont augmenter. En revanche, nous aurons aussi besoin d’infirmiers et d’infirmières dont le rôle sera renforcé, qui auront acquis des connaissances théoriques, un savoir-faire à la prise de décisions et des compétences cliniques. Voilà ce que propose le programme de master en Pratique Infirmière Avancée (PIA). La pratique Infirmière Avancée est aujourd’hui reconnue comme une stratégie de ressources humaines intéressante qui permet d’améliorer l’accès à des modèles de services de santé de grande qualité, économiques et viables.

Vous avez également introduit de nouvelles filières dans le cadre du programme des licences professionnelles. Pouvez-vous nous en parler ?
La rééducation et réhabilitation est un volet important de la prise en charge d’un patient qui s’inscrit dans le système de santé du Maroc, et les besoins sont importants dans ce domaine. Nous avons donc décidé d’ouvrir une filière dédiée autour de quatre métiers : kinésithérapeute, psychomotricien, orthophoniste et orthoptiste. En ce qui concerne la nouvelle option diététique-nutrition, intégrée dans la filière « Techniques de santé », je pense que, là encore, les besoins sont énormes, d’autant que nous savons aujourd’hui que l’alimentation joue un rôle majeur dans la prévention. Nous avons élaboré un programme pour la licence professionnelle et, à terme, nous souhaitons mettre en place un master clinique de nutrition et un doctorat pour encourager la recherche dans ce domaine.
L’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, avec ses facultés et ses écoles, forme un environnement académique. Notre rôle est de développer les métiers de santé avec cet esprit académique et de créer les conditions pour développer la recherche et former les futurs enseignants ainsi que de mettre en adéquation les programmes de formation avec les besoins et les pratiques de terrain.

 

Offre de formation
Récapitulatif 

La faculté propose des formations aux métiers suivants :
l Infirmier polyvalent ;
l Technicien en imagerie médicale ;
l Technicien de laboratoire.

Six nouvelles formations sont prévues pour la rentrée 2017 /2018 :
l Kinésithérapie ;
l Sage-Femme ;
l Diététique-nutrition ;
l Orthophonie ;
l Orthoptie ;
l Psychomotricité.

Trois nouveaux Masters complèteront l’offre :
l Sciences infirmières pratiques ;
l Sciences de la maïeutique ;
l Qualité, Sécurité, Hygiène et Environnement.

Dans la même rubrique

Prise en charge de la dépression

Prise en charge de la dépression

Un outil pour les médecins généralistes

La prise en charge de la dépression légère à modérée trouve aujourd’hui sa place dans le ca...

Lire la suite

Faculté des sciences et techniques de santé

Faculté des sciences et techniques de santé

Du nouveau pour la rentrée

La Faculté des sciences et techniques de santé de l’Université Mohammed VI des sciences de la santé (UM6SS) ...

Lire la suite

SOS Brûlés

SOS Brûlés

Redonner le sourire aux victimes

SOS Brûlés est une jeune association qui unit ses efforts pour apporter aide et soutien aux victimes de br...

Lire la suite

Association des pneumologues privés de Casablanca

Association des pneumologues privés de Casablanca

Amicale et professionnelle

L’Association des pneumologues privés de Casablanca a vu le jour voilà une dizaine d’année avec pour objecti...

Lire la suite

Index 2016 de l’accès au médicament : GSK

Index 2016 de l’accès au médicament : GSK

« GlaxoSmithKline » en tête du classement 2016 de l’ATMI  (Access To Medecine Index) 

L’Index de l’Accès au Médicament est une in...

Lire la suite

Saham Pharma

Saham Pharma

Le site d’Ain El Aouda fête son 20e anniversaire

Le site de production des béta...

Lire la suite

Copyright © 2017 Doctinews.

All rights reserved.