Pharmacien d’officine

Pharmacien d’officine 13 février 2017

Quelle place dans le système de santé marocain ?

L’organisation des soins de santé évolue et les pharmacies d’officine aussi. Le réseau pharmaceutique est une composante essentielle des systèmes de santé, accessible à des millions de citoyens. Il est aussi la structure de soins la plus répandue et souvent le premier et le dernier point de contact des patients avec le système de soins.

Doctinews N°96 Février 2017

PAR LE PR AMAL BOURQUIA

Professeur de néphrologie, diplômé en éthique de la santé, droits de l’homme et morales, membre de l’observatoire mondial de l’éthique (UNESCO)

 

L
armi les missions des pharmaciens figurent notamment :

- La contribution à l’efficacité des traitements et à la performance des systèmes de santé ;

- La prévention et l’éducation pour la santé ;

- L’éducation thérapeutique des patients.

 

Contribution à l’efficacité des traitements et à la performance des systèmes de santé

Accompagner les soins personnels et l’automédication
Le rôle du pharmacien est essentiel dans ce domaine. Il donne des conseils en matière de santé, il réagit face aux symptômes et il offre des services qui favorisent les modes de vie sains et la prévention des maladies.

Participer à la mise en place et au développement de systèmes nationaux de santé
La proximité du pharmacien avec le citoyen facilite la diffusion des messages de santé publique. Il est au premier plan pour gérer les crises sanitaires et proposer des services de santé publique en développant des programmes de dépistage et en contribuant aux stratégies de vaccination.

Améliorer la notification des évènements indésirables
En Europe, 194 500 décès par an sont dus à des erreurs de posologie et à la non-observance des traitements. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) attire l’attention sur le cout élevé des effets indésirables (hospitalisations, opérations, perte de productivité, etc). Dans ce sens, quand un médicament est mis à la disposition d’une large population, des effets indésirables inattendus peuvent être identifiés. Le pharmacien notifie ces effets indésirables aux agences nationales du médicament et contribue ainsi à la sécurité des patients.

Détecter les menaces pour la santé publique et gérer les crises
Souvent, les pharmaciens d’officine font office de « radars » en ce qui concerne les menaces pour la santé publique. Leur position unique au cœur des bassins de vie leur permet de détecter les problèmes de santé publique émergents. Ils jouent donc un rôle important dans les stratégies nationales de réponse aux crises.

Diffuser des informations de campagnes de santé publique en collaboration avec les autorités publiques
Cet aspect du rôle du pharmacien permet d’améliorer la portée des campagnes de santé publique, de contribuer à diffuser les informations de pharmacovigilance, de veiller à la santé et à la sécurité environnementales.

Prévention et éducation pour la santé

La mission de santé publique des pharmaciens d’officine dépasse largement le champ de l’usage des médicaments. Elle entre dans une stratégie de santé publique qui vise à améliorer l’état de santé et la qualité de vie de la population. En étant le professionnel de santé qui reçoit le plus de visites, le pharmacien occupe une place unique pour accompagner les patients et contribuer à améliorer la santé publique. Il peut proposer un large éventail de services professionnels dans le but d’améliorer la santé et le bien-être de la population :

  • Conseils sur des maux fréquents tels que la toux, le rhume, la douleur, les problèmes dermatologiques, digestifs… ;
  • Conseils sur les médicaments disponibles sans ordonnance ;
  • Services pour aider les patients à lutter contre l’obésité, le tabagisme, l’alcool, l’usage abusif de médicaments, les addictions… ;
  • Promotion des pratiques sexuelles sans risque et de la planification familiale

Education thérapeutique du patient (ETP)

L’ETP (OMS 1998) a pour objectif de permettre au patient souffrant de pathologie chronique d’acquérir des compétences relatives à sa maladie et à son traitement visant à améliorer l’évolution de sa maladie et sa qualité de vie.
Face à l’émergence des maladies chroniques, les stratégies pour améliorer l'efficacité des soins se multiplient. Les actions d’éducation thérapeutique, d’observance et d’accompagnement des patients sont les axes majeurs actuellement poursuivis. Les pharmaciens jouent un rôle essentiel dans l’éducation à la santé et veillent à l’efficacité et à la sécurité des soins personnels. Cependant, l’implication du pharmacien d’officine est rarement évoquée dans les programmes de promotion de l’ETP.
Le pharmacien mérite d’être mieux reconnu dans son rôle de renforçateur thérapeutique. Pour le pharmacien, l’ETP s’intègre comme un « soin pharmaceutique ».
Cependant, le pharmacien d’officine possède-t-il tous les moyens pour assumer ce rôle auquel il n’est pas toujours préparé ? Comment perçoit-il la personne qui vient dans son officine ? Comme un patient ou plutôt comme un client, ou encore comme un patient/client ? Comment ces patients perçoivent-ils le rôle du pharmacien ?
L’interdisciplinarité pharmaciens - médecins doit se développer. Le pharmacien doit être perçu comme un véritable acteur de santé et de proximité et le médecin doit travailler dans un esprit de collaboration interprofessionnelle. Les formations dispensées en présence de professionnels issus des deux cursus pourraient être intéressantes.
D’une manière plus générale, la relation soignant-soigné évolue. Un soigné a le droit à l’information et un soignant a le devoir d'informer dans le cadre de ses compétences et de ses connaissances.
Compte-tenu de la complexité croissante de la gestion des pathologies chroniques, le pharmacien d’officine doit s’engager dans un partenariat avec l’équipe de soins et intégrer une pratique pluri-professionnelle. Il devra adapter ses compétences et ses connaissances à ce nouvel exercice et l’actualisation de ses connaissances et compétences constitue une obligation professionnelle et éthique.

Education thérapeutique

Pour quelles pathologies ?

L’hypertension artérielle
L’hypertension artérielle représente un problème de santé publique majeur car elle est le premier facteur de risque de développer une maladie cardiovasculaire. La médecine classique, où le patient est un spectateur passif de sa prise en charge, ne parvient pas à favoriser l’observance du traitement ni à réduire les autres facteurs de risques cardiovasculaires. L’éducation thérapeutique du patient hypertendu permet d’acquérir des connaissances et des compétences pour pouvoir mieux vivre sa maladie au quotidien (alimentation, activité physique, auto mesure tensionnelle,...). Elle permet également d’éviter la survenue d’effets indésirables liés au défaut d’observance au cours du traitement. Le pharmacien joue un rôle important dans la dispensation de conseils et l’accompagnement. Il intervient également dans le processus de prévention et de détection des effets indésirables des molécules anti-hypertensives.

Le diabète
Maladie chronique en pleine expansion, elle nécessite la mise en place d’une démarche éducative du patient diabétique à l'officine. L’éducation porte sur l’observance du traitement, l’auto-surveillance glycémique et la connaissance de la maladie. L’instauration d’un dossier de suivi favoriserait la coordination.

Le cancer
Cette pathologie tendant vers la chronicité et l’attente des patients devenant de plus en plus grande, le pharmacien d’officine peut intervenir au cours de toutes les étapes : la prévention, le dépistage et les soins. Il joue un rôle important dans la communication des messages de prévention, il participe aux campagnes d’information et devient un relais de l’information dans des domaines tels que l’arrêt du tabac, la protection solaire...

La grossesse
Il s’agit d’une période singulière qui conduit souvent la future maman à poser de nombreuses questions. Selon ses domaines de compétences, le pharmacien peut prodiguer un certain nombre de conseils et répondre aux questions posées.

L’ostéoporose
La prise en charge thérapeutique de l'ostéoporose est encore insuffisante et les traitements anti-ostéoporotiques sont parmi les moins bien suivis. Le pharmacien d’officine joue un rôle central en permettant un meilleur dépistage, en sensibilisant et en informant le public sur les facteurs de risque.

Sexualité et addictions
Mal être, acné, puberté... l’adolescence est une période de transition corporelle intense, avec des retentissements somatiques plus ou moins sérieux, au cours de laquelle la prévention et l'éducation thérapeutique nécessitent tact et mesure. Mieux informé, grâce à la bienveillance du pharmacien, l’adolescent peut s’orienter plus facilement vers des systèmes d’aide et de soins.

Greffe d’organes
L’amélioration des techniques de transplantation et les progrès scientifiques et médicaux conduisent naturellement cette thérapeutique à être davantage utilisée à l’avenir. Le pharmacien d’officine devra disposer d’outils et de connaissances adaptés.

Articles similaires

  • Ethique et déontologie

    Quelles relations ? Quelles différences ?

    L’éthique et la déontologie sont des ressources complémentaires, chacune a des forces qui compensent les limites de l’autre.

  • Erreur médicale

    En médecine, le risque zéro n’existe pas

    La médecine n'est pas une science exacte. C’est une discipline qui connait un développement permanent. Par conséquent, la responsabilité du médecin ne sera pas automatiquement engagée si son diagnostic est erroné ou si l’acte chirurgical qu’il a pratiqué s’avère inefficace lorsqu’il a respecté les règles médicales admises. Ainsi, les erreurs commises par le médecin ne vont pas toutes engager sa responsabilité.

Dans la même rubrique

Semelles sur mesure

Semelles sur mesure

Le point sur la technologie CADCAM

Les pieds sont les membres qui supportent la totalité du poids du corps. Avec 26 os, 16 articulations, 20 ...

Lire la suite

Questions éthiques en gériatrie

Questions éthiques en gériatrie

Aspects éthiques de la décision

La vulnérabilité qui accompagne les personnes âgées est un concept gériatrique récent suggérant un é...

Lire la suite

Open du médical

Open du médical

Quatre équipes primées

Hole in 1 Event, une société spécialisée dans l’organisation de tournois de golf à thème, a organisé le 23 j...

Lire la suite

Greffe de cellules souches hématopoïétiques

Greffe de cellules souches hématopoïétiques

Encore peu développée en Afrique

Etalé sur trois jours, du 19 au 21 avril derniers, le First Meeting of the African Blood and Marrow Transp...

Lire la suite

Néphrologie pédiatrique

Néphrologie pédiatrique

Aspects pratiques et actualités

Les maladies rénales chez l’enfant représentent un lourd problème de santé à travers le monde et sont ...

Lire la suite

Volvulus aigu du grêle fœtal

Volvulus aigu du grêle fœtal

Aspect écho-IRM

A l’occasion des 3es journées d’imagerie de la femme et du fœtus organisées par le Collège national des gynéco-obst...

Lire la suite

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.