Droit à la santé des enfants

Droit à la santé des enfants 17 mai 2017

Un droit à protéger par le médecin

La santé est notre bien le plus précieux quelles que soient nos différences. La santé revêt une importance vitale pour tous les êtres humains dans le monde. Le droit à la santé des enfants est vital, car ils sont des êtres vulnérables, plus exposés aux maladies et aux problèmes de santé. Lorsque les enfants sont préservés de la maladie, ils peuvent s’épanouir pour devenir des adultes en bonne santé, contribuant ainsi au développement des sociétés.

Doctinews N°99 Mai 2017

Par le Pr Amal Bourquia
Professeur de néphrologie, diplômé en éthique de la santé, droits de l’homme et morales, membre de l’observatoire mondial de l’éthique (UNESCO)

L
a mise en pratique du droit à la santé implique que le pays mette en place des services de santé qui soient disponibles en toutes circonstances, accessibles à tous, de bonne qualité et acceptables. Ce droit à la santé implique également l’accès aux services de santé. Ainsi, tous les enfants ont le droit d’avoir accès en temps opportun aux services de santé appropriés. Cela suppose l’établissement d’un système de protection de la santé, avec l’accès aux médicaments essentiels.

Prévention et sensibilisation

La prévention joue un rôle essentiel dans la préservation de la santé publique et notamment infantile. L’éducation à la santé et les vaccinations permettent de prévenir la propagation des maladies infectieuses. Ainsi, le droit à la santé des enfants passe également par la prévention et la sensibilisation. La vaccination des enfants et les campagnes de sensibilisation peuvent permettre de réduire les risques pour la santé des enfants. L’information de base sur l’hygiène et les besoins nutritifs est nécessaire pour améliorer le comportement des populations en matière de santé et aider les enfants à rester en bonne santé.

Soins pré et post-natals

À chaque étape de leur développement physique et mental, les enfants ont des besoins spécifiques et des risques de santé différents. Ils nécessitent une attention particulière pour être dans le meilleur état de santé possible pour se développer. Généralement, un enfant qui aura pu bénéficier des soins de santé appropriés lors des différents stades de son développement jouira du meilleur état de santé qu’il est susceptible d’atteindre, et pourra devenir un adulte en bonne santé. Ce droit à la santé implique également les soins pré et post-natals des mères.

Information, jeux, intimité...

Malgré son jeune âge, l’enfant a également le droit d’être informé et préparé à une hospitalisation, une intervention… afin de réduire son anxiété et celle de sa famille. Il est nécessaire que cette information soit la plus adaptée possible aux capacités de compréhension des enfants.
Un autre des droits de l’enfant est celui de rester un enfant même à l’hôpital ou dans des lieux de soins. Un aspect qui n’est pas toujours pris en considération puisque des établissements qui accueillent des enfants ne disposent pas de salle de jeux ou de distraction pour les enfants. L’enfant malade a le droit de pouvoir jouer, s’amuser…
Il est par ailleurs nécessaire que les soignants respectent l’intimité de l’enfant. Ce droit doit être préservé lors des soins, des toilettes, des consultations et des visites médicales, des traitements pré et post-opératoires, des radiographies, des brancardages et, plus généralement, à tout moment de son séjour hospitalier.
Enfin, l’enfant a le droit de poursuivre sa scolarité pendant l’hospitalisation et/ou la maladie, surtout chronique ou de longue durée.
D’autres droits sont à respecter vis a vis de l’enfant malade, dont les droits sont souvent bafoués, comme le droit de ne pas être hospitalisé avec des adultes, du consentement, du refus de soins, de poursuivre le traitement médical à l’école, l’information des parents…
Le rôle du praticien est essentiel. Il doit être le protecteur de l’enfant et garant de ses droits !! 

Dans la même rubrique

Ethique, droit du patient et responsabilité médicale

Ethique, droit du patient et responsabilité médicale

Thème central du 34e congrès de la SMSM

Etalé sur deux jours, du 8 au 9 décembre derniers, le 34e congrès de la Société marocaine des s...

Lire la suite

Pharmacoéconomie et pharmacoépidémiologie

Pharmacoéconomie et pharmacoépidémiologie

Des experts en conclave à Casablanca

La Société Marocaine de l’Economie des Produits de Santé (SMEPS), présidée par le Pr Samir Ahid, ...

Lire la suite

Officine Plus

Officine Plus

Des ateliers scientifiques de qualité

comme à l’accoutumée, le salon « Officine Plus » a connu une participation massive des pharmacien...

Lire la suite

Médecine d’urgence

Médecine d’urgence

Une pénurie insoutenable de spécialistes

« La médecine d’urgence vit des heures sombres dans notre pays. Un chiffre résume à lui seul ...

Lire la suite

Néphrologie pédiatrique

Néphrologie pédiatrique

Un cours à dimension continentale dédié à Marrakech

Etalé sur deux jours, du 3 au 4 novembre derniers, l’ « IPNA course Marrakech 2017...

Lire la suite

SPACE Morocco

SPACE Morocco

Les médecins généralistes à l'honneur

Pour la première fois, le Sun Pharma Academic Event Morocco (SPACE Morocco) a été entièrement d...

Lire la suite

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.