24e Congrès de chirurgie pédiatrique

Des échanges scientifiques de qualité

Etalé sur trois jours, le 24e congrès national de la Société marocaine de chirurgie pédiatrique a été l’occasion pour les participants de faire un tour d’horizon très complet de l’actualité de la discipline. Le programme de cette manifestation scientifique, qui a été jumelée au 16e congrès maghrébin de chirurgie pédiatrique et au 26e congrès du Groupe d’étude de cœliochirurgie infantile européen, a été à la fois riche et varié.

Le comité d’organisation a sélectionné des thèmes de pratique courante qui répondent aux attentes des spécialistes. Les participants ont ainsi pu assister à un workshop de cœliochirurgie durant lequel ils ont pu suivre des interventions en direct portant sur le reflux gastro-œsophagien, le reflux vésico-urétéral et le pectus excavatum. Animé par des experts marocains et étrangers, ce workshop a été marqué par des échanges interactifs de qualité qui ont permis aux congressistes de renforcer leurs connaissances en matière de cœliochirurgie pédiatrique et de mettre en pratique leurs acquis théoriques. Le programme comportait également des tables rondes dédiées aux appendicites, aux tumeurs malignes rétro-péritonéales de l’enfant et à la formation du chirurgien pédiatre au Maghreb et en France. De l’avis des congressistes, ce congrès a rencontré un franc succès. En témoigne le nombre important de participants (plus de 150) qui y ont pris part. « Notre congrès est devenu au fil des ans un espace de rencontres et de débats entre spécialistes en chirurgie pédiatrique. Nous essayons de programmer des thèmes susceptibles d’intéresser les participants et qui répondent à leurs attentes. Notre congrès se veut ainsi une plateforme dédiée à la formation médicale continue en matière de chirurgie pédiatrique », a indiqué le Pr Azeddine Bellamine, chirurgien pédiatre à Casablanca et président de la Société marocaine de chirurgie pédiatrique. Au-delà des thèmes du congrès, ce spécialiste a salué le niveau des chirurgiens pédiatres qui a connu une évolution importante et qui n’a désormais rien à envier à celui des praticiens exerçant dans les pays occidentaux. Il a toutefois souligné certaines insuffisances qui entravent le plein épanouissement de cette discipline au Maroc, notamment le manque d’équipement robotique et de chirurgiens et leur répartition inégale dans les régions du Royaume, le manque de médiatisation de cette discipline chirurgicale pédiatrique et sa méconnaissance au sein de la population. Selon lui, l’objectif doit être que la prise en charge médicale des enfants soit exclusivement réalisée en milieu pédiatrique. 

Doctinews N°100 Juin 2017

Dans la même rubrique

Psychiatrie du sujet âgé

Psychiatrie du sujet âgé

Une prise en charge insuffisante

Les actualités en psychiatrie du sujet âgé ont été au centre des discussions lors du 7e congrès annuel ...

Lire la suite

24e Congrès de chirurgie pédiatrique

24e Congrès de chirurgie pédiatrique

Des échanges scientifiques de qualité

Etalé sur trois jours, le 24e congrès national de la Société marocaine de chirurgie pédiatrique a...

Lire la suite

Communication médicale

Communication médicale

Nécessité d’un management éthique

La révolution numérique et digitale a bouleversé le secteur de la santé et un management éthique d...

Lire la suite

Hépatotoxicité  induite par l’Isoniazide

Hépatotoxicité induite par l’Isoniazide

Intérêt du génotypage NAT2 dans la population Marocaine

Le traitement antituberculeux fait appel à quatre antibiotiques majeurs qui ont, i...

Lire la suite

Secteur public

Secteur public

De moins en moins attractif pour les médecins

Le partenariat public-privé dans le domaine de la santé a été au centre des débats lors de...

Lire la suite

Hypertension artérielle avec co-morbidités

Hypertension artérielle avec co-morbidités

Thème des 23es Journées nationales de l’HTA

Les 23es Journées nationales de l'hypertension artérielle, qui se sont...

Lire la suite

Copyright © 2017 Doctinews.

All rights reserved.