Les céphalées

Les céphalées 07 novembre 2018

 Mécanisme

Les céphalées sont caractérisées par des maux de tête récurrents. Ces affections peuvent être de plusieurs types : la migraine, la céphalée de tension et l’algie vasculaire de la face.

La migraine

Il s’agit d’une céphalée primitive qui débute le plus souvent à la puberté. Elle est déclenchée par la libération par le cerveau de substances inflammatoires qui entrainent une douleur autour des nerfs et des vaisseaux sanguins de la tête. Les crises peuvent durer de quelques heures à deux ou trois jours. La migraine est aggravée par les activités physiques habituelles.

 

Les céphalées de tension

Leur survenue serait liée au stress ou à des affections musculosquelettiques cervicales. La douleur due à ce type de céphalées peut être soit épisodique ou chronique.

L’algie vasculaire de la face

Cette forme de céphalée primitive se caractérise par des céphalées récurrentes fréquentes, très douloureuses, localisées dans ou autour de l’oeil (qui rougit et larmoie) et du nez (qui coule ou qui est bouché du côté affecté).

Prise en charge

L’arsenal thérapeutique comprend :

Le paracétamol

Il agit pendant environ 4 heures, en une vingtaine de minutes après sa prise. La dose maximale est de 4 g par jour. Les prises doivent être espacées d’au moins 4 heures. Le paracétamol a comme seule contre-indication les maladies graves du foie.

L’aspirine

En plus d’être un antiagrégant plaquettaire, un antipyrétique et un anti-inflammatoire (à forte dose), l'aspirine possède des propriétés antalgiques. En l’absence d’avis médical, la dose maximale chez l’adulte ne doit pas dépasser 3 g par jour. Les prises doivent être espacées de 8 heures. L’aspirine est indiquée dans le traitement des douleurs légères à modérées et contre-indiquée en cas d’allergie à l’aspirine ou aux anti-inflammatoires non stéroïdiens, d’ulcère gastroduodénal et de risque hémorragique.

L’ibuprofène

L’ibuprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien qui appartient au groupe des propioniques. Il possède un effet antalgique lorsqu’il est utilisé à faible dose (200 à 400 mg à raison de 3 fois par jour). Son utilisation est contre-indiquée en cas d’ulcère gastroduodénal .

La codéine

Ce dérivé morphinique de palier 2 (opioïde léger) possède une activité antalgique. Il est souvent associé à des analgésiques non narcotiques pour atténuer la douleur. La codéine est contre-indiquée chez les personnes asthmatiques ou atteintes d’une insuffisance respiratoire. Par ailleurs, seuls les dosages inférieurs à 20 mg par unité peuvent être conseillés en officine.

Les traitements locaux

Les traitements locaux à base de certaines huiles essentielles (notamment les huiles essentielles de menthe poivrée et de lavande) peuvent atténuer l’intensité des céphalées car elles possèdent des propriétés analgésiques. Ces huiles peuvent être utilisées sous forme de patchs à appliquer sur le front ou les tempes pour soulager la douleur.

Que conseiller aux patients ?

  • Toute céphalée inhabituelle, brutale, accompagnée de fièvre, de raideur au niveau de la nuque ou de signes accompagnateurs tels qu’une douleur oculaire ou des vomissements, doit inciter à une consultation médicale.
  • Seules les céphalées de tension épisodiques (maux de tête d’intensité légère à modérée sans symptômes accompagnateurs) peuvent être prises en charge à l’officine.
  •  Le traitement doit toujours être bref car l’abus de médicaments antalgiques peut entrainer des céphalées chroniques. l La personne souffrant de céphalées chroniques doit bien s’hydrater car la déshydratation aggrave les maux de tête.

Dans la même rubrique

Roche Nurse Training Day Neurology

Roche Nurse Training Day Neurology

Une édition couronnée de succès

Les laboratoires Roche ont organisé le 10 novembre dernier le Roche Nurse Training Day Neurology, un évé...

Lire la suite

Néphropathie diabétique

Néphropathie diabétique

Un défi de santé publique de dimension planétaire

L’atteinte rénale marque un tournant dans l’évolution du diabète et la néphropath...

Lire la suite

Dermatologie

Dermatologie

Des spécialistes en conclave à Dakhla

Les lasers en dermatologie a été le thème central du 5e Congrès de l’Amicale des dermatologues p...

Lire la suite

23e congrès national de cardiologie

23e congrès national de cardiologie

Un programme scientifique très riche

La Société marocaine de cardiologie a organisé, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed...

Lire la suite

Oncologie

Oncologie

Augmenter le financement des essais cliniques

Pour la première fois en Afrique, l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) et l'Associa...

Lire la suite

35e Congrès de la SMSM

35e Congrès de la SMSM

La formation médicale au cœur des débats

« La formation médicale initiale et la recherche médicale », tel a été le thème du 35e Cong...

Lire la suite

Copyright © 2019 Doctinews.

All rights reserved.