Journée mondiale du rein

Eclairages de l’Association REINS

Aujourd’hui, 500 millions de personnes dans le monde, dont 1 million de marocains, sont atteintes d’une maladie rénale. Le diabète et l’hypertension artérielle sont les principales causes d’insuffisance rénale chez l'adulte. Chez les enfants et les jeunes, il s'agit le plus souvent d'une maladie rénale génétique ou d'une glomérulonéphrite. La progression de la maladie rénale peut conduire dans certains cas à la dialyse ou à la greffe. Le traitement des maladies rénales représente, chaque année un poids financier très lourd. Seul un traitement efficace peut ralentir la progression de la maladie, et réduire son coût tant sur le plan humain, que sur le plan économique.

Doctinews N°76 Avril 2015

P

lus de 500 millions de personnes dans le monde, soit près d’un adulte sur dix, souffrent d’une affection rénale et plusieurs millions meurent prématurément chaque année de complications cardiovasculaires liées à l’insuffisance rénale chronique (IRC). Dans les pays développés, le nombre de personnes qui auront besoin d’une dialyse ou d’une greffe rénale devrait doubler au cours de la prochaine décennie. Ceci est inhérent en grande partie à l’augmentation très importante de l’incidence du diabète et de l’hypertension artérielle, principales causes de l’IRC. Dans les pays en voie de développement, la majorité des personnes ne peuvent bénéficier des traitements par dialyse et transplantation pour des raisons financières. Les efforts doivent donc aller vers la prévention.

Objectifs de la journée mondiale
La « Journée mondiale du Rein » a été initiée en 2006 à l’initiative de la Société internationale de néphrologie (ISN) et de la Fédération internationale des Fondations du rein (IFKF). Elle a lieu chaque année le 2e jeudi du mois de mars et a été célébrée cette année le 12 mars.
Cette journée a pour but d’attirer l’attention des populations, des professionnels de santé et des décideurs politiques sur le fléau représenté par les maladies rénales, les possibilités actuelles de dépistage, de diagnostic et de traitement. L’objectif étant de limiter le nombre sans cesse croissant de patients avec une IRC et toutes ses conséquences socio-économiques.

Qu’en est-il au Maroc ?
Les maladies rénales toucheraient environ 1 million de marocains dont beaucoup arrivent au stade terminal et nécessitent d’être pris en charge en dialyse. Le nombre de patients dialysés avoisine les 16 000 malades et environ 400 greffés du rein.
Il n’y a pas généralement de suivi néphrologique avant le stade terminal et l’étude « reins » avait montré que la moitié des malades dans les centres de dialyse sont arrivés au stade terminal.

Réalisations de l’association
L’association Reins célèbre la journée mondiale depuis sa création par de nombreuses activités :
• Distribution de dépliants, affichage de posters,
• Conférences de sensibilisation ;
• Caravanes de dépistage et de sensibilisation de la population ciblant parfois les populations à risque comme le diabétique ;
• Etudes et travaux ;
• Activité médiatique, émission radio et télévisée
• Dynamisme du site web « Reins » et communication ciblée dans l’objectif de sensibiliser les décideurs et les faiseurs d’opinion sur l’importance de lutter contre l’atteinte du rein au cours du diabète. Plus de 40 conférences ont été organisées et ont ciblé l’ensemble du corps médical dans les différentes régions du Royaume. Des articles de sensibilisation ont été publiés dans les journaux à large diffusion.
A noter que cette année, l’Association a tenu à célébrer la 1ère Journée mondiale du rein chez l’enfant en même temps que la 10e journée mondiale du rein le 12 mars dernier.

Copyright © 2018 Doctinews.

All rights reserved.