Covid long

Covid long 19 octobre 2022

Une épidémie «parallèle» qui inquiète l’OMS

Entre 10 à 30% des patients infectés par le coronavirus risquent de développer le Covid long. L’Organisation mondiale de la santé commence à s’inquiéter face à la multiplication des cas de personnes souffrant de symptômes persistants de la Covid. L’organisation appelle à agir rapidement pour éviter le pire.

Alors que l’épidémie Covid-19 continue de reculer, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) exprime son inquiétude face à la multiplication des cas de Covid long et ses effets «dévastateurs». Cette maladie concerne aujourd’hui 10 à 30 % des patients ayant contracté la Covid-19. Ils présentent des symptômes qui persistent plusieurs semaines, voire plusieurs mois après l’infection. «La liste des symptômes liés au Covid long est très longue. Les plus fréquents sont la fatigue excessive, l’essoufflement, les maux de tête et des troubles cognitifs, plus ou moins graves. Certains patients souffrent aussi de problèmes respiratoires, de problèmes cardiaques, de perte du goût et de l’odorat, de problèmes d’audition, de troubles de sommeil, d’anxiété, de problèmes rénaux, de problèmes digestifs... Quand ces symptômes persistent au-delà de trois mois et qu’on s’assure grâce à des examens médicaux qu’ils n’ont pas de rapport avec d’autres maladies, on peut confirmer qu’il s’agit bien de Covid long», explique Dr Tayeb Hamdi, médecin, chercheur en politiques et systèmes de santé.

 

Source : Le Matin 

 

 

dans la même rubrique

Covid-19

Covid long

Covid-19

Covid-19

Hiver

Covid-19

Copyright © 2023 Doctinews.

All rights reserved.