Vaccin anticovid

Vaccin anticovid 08 septembre 2021

La 3e dose n’attend plus que l’aval du ministère

Le comité de vaccination au Maroc a validé le principe d’administrer une troisième dose de l’injection pour lutter contre le covid-19. Cette décision reste subordonnée à l’aval du ministère de la Santé, ainsi que la mise en place de la logistique nécessaire. 

L’administration d’une troisième dose de vaccin se précise au Maroc. Contacté par H24Info, Dr. Said Afif confirme que le principe a bien été validé par le comité scientifique de vaccination, mais reste subordonné à l’aval du ministère de la Santé, ainsi qu’à une logistique conséquente. La situation actuelle ne permet donc pas d’assurer que cette mesure démarrera dès octobre, nuance le membre du comité.

« On coordonne avec les mêmes vaccinateurs et actuellement, on a mobilisé des équipes pour accélérer la vaccination des élèves. C’est une organisation lourde. Une fois que la logistique sera prête, le ministère annoncera officiellement le lancement de la 3e dose », étaye le spécialiste.

En priorité, les personnels de santé seront invités à en bénéficier, puisqu’ils sont les premières personnes au devant de la lutte contre le virus. A ce propos, le médecin souligne que « beaucoup d’entre eux sont tombés malades dernièrement avec le variant Delta, et comme on a déjà une pénurie de personnels de santé, ils doivent être les premiers à bénéficier de cette mesure ».

Bien que vaccinés, ces professionnels ont contracté la maladie « sans faire de formes graves ». Mais dix jours d’absence, c’est trop pour un système de santé qui manque de ressources humaines. « Pr. Barrou (chef du service de réanimation du CHU de Casablanca, ndlr) s’est retrouvé un matin avec seulement deux infirmières », raconte Dr. Afif. Dans un département comme la réanimation, on ne peut pas se permettre une telle situation, fait-il comprendre.

 

Source : H24info

dans la même rubrique

Covid-19

Maladie

Covid-19

Santé

Santé

Traitement

Copyright © 2021 Doctinews.

All rights reserved.