Covid

Covid 04 octobre 2021

Merck va demander le feu vert pour un médicament 

Le laboratoire américain Merck prévoit de demander sous peu aux Etats-Unis l'autorisation de commercialiser un médicament appelé molnupiravir pour lutter contre le coronavirus.

Le laboratoire américain Merck prévoit de demander sous peu aux Etats-Unis l'autorisation de commercialiser une pilule qui, selon un essai clinique, réduit par deux les risques d'hospitalisation et de décès des patients atteints du Covid-19. S'il est approuvé, ce médicament appelé molnupiravir représenterait une avancée majeure dans la lutte contre la pandémie en permettant de diminuer assez facilement les formes graves de la maladie. Merck a précisé le 1er octobre vouloir déposer un dossier auprès de l'agence américaine des médicaments, la FDA, "aussi rapidement que possible", sans donner plus de précisions. Anthony Fauci, le conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire, a déjà estimé que les données de l'essai clinique étaient "impressionnantes".

Les traitements anti-Covid actuellement disponibles comme les anticorps monoclonaux ou le remdesivir de Gilead sont administrés par intraveineuse. Avoir une option plus facile à déployer serait une aubaine, note Natalie Dean, biostatisticienne spécialisée dans les maladies infectieuses à l'université Emory. "On peut avoir des traitements qui sont également efficaces mais si l'un est bien plus facile à utiliser que les autres, alors son impact sur la population sera bien plus important", a-t-elle expliqué à l'AFP.

Les traitements anti-Covid actuellement disponibles comme les anticorps monoclonaux ou le remdesivir de Gilead sont administrés par intraveineuse. Avoir une option plus facile à déployer serait une aubaine, note Natalie Dean, biostatisticienne spécialisée dans les maladies infectieuses à l'université Emory. "On peut avoir des traitements qui sont également efficaces mais si l'un est bien plus facile à utiliser que les autres, alors son impact sur la population sera bien plus important", a-t-elle expliqué à l'AFP.

 

Source : Sciences et Avenir 

dans la même rubrique

Covid-19

Covid-19

Covid-19

Covid-19

Covid-19

Covid-19

Copyright © 2021 Doctinews.

All rights reserved.