Retard des pluies et climat chaud en automne

Retard des pluies et climat chaud en automne 02 novembre 2022

Quel impact sur notre santé ?


Le Maroc connaît depuis plusieurs jours une période de chaleur particulièrement inhabituelle en cette période de l’année.

En effet, alors que nous sommes en plein automne, le mercure continue de grimper dans toutes les régions du Royaume et les pluies tardent à arriver. «Durant ces dernières semaines, les températures ont dépassé la normale mensuelle de 5 à 10 degrés dans la plupart des régions du pays, en particulier sur le nord, le centre et l’est du pays. Vu que les conditions anticycloniques sont encore d’actualité au Maroc, le temps se maintiendra encore stable durant cette semaine sur notre pays. Ensuite, les températures connaîtront une baisse progressive sur le nord, le centre et l’est du pays, malgré un temps relativement chaud sur le sud du Royaume», déclare au «Matin» Houssein Bouabed, responsable de la communication à la Direction de la météorologie.Si certaines personnes se réjouissent de cette situation qui leur permet de continuer de profiter du beau temps, d’autres s’inquiètent de l’impact de ces températures élevées sur l’environnement, mais aussi sur la santé. En effet, la prolongation de la saison estivale n’est pas sans conséquence sur notre corps.

«Les températures élevées durant cette période de l’année font partie des principales causes de la multiplication des cas d’allergie dans le monde et au Maroc. Ceci s’explique par le prolongement et le décalage de la saison de pollinisation. À cause de ces fortes chaleurs, ces allergies sont aussi de plus en plus fortes et sévères», indique Dr Hamdi. Ce dernier souligne, néanmoins, que les températures élevées durant les mois d’octobre et novembre permettent de retarder l’apparition des virus qui se multiplient habituellement au début de la saison froide. «Puisqu’il fait toujours chaud, les gens ne s’enferment pas dans des espaces clos. Que ce soit à la maison, à l’école ou au travail, on peut toujours se permettre d’ouvrir les fenêtres et d’aérer les espaces, ce qui permet de limiter la multiplication des virus».


Source : Le Matin

 
 

 

 

 

dans la même rubrique

Recherche médicale

Recherche médicale

Un nouvel outil pour combattre la récidive du cancer du poumon

Des chercheurs des universités canadiennes de Laval et Mc...

Journée mondiale contre le cancer 2023

Journée mondiale contre le cancer 2023

« Combler les lacunes en matière de soins »

La Journée mondiale contre le cancer vise à promouvoir la sensibilisation...

Couverture médicale

Couverture médicale

Le gouvernement veille au développement des volets relatifs à la gestion de la gouvernance

Le ministre délégué charg...

Réforme de santé

Réforme de santé

Les biologistes médicaux souhaitent participer au changement

La biologie médicale connaît des évolutions scientifiques...

AMRC

AMRC

Les Marocains ont 12% de risque de contracter un cancer avant 75 ans

Le cancer est l'une des principales causes de mortali...

Ministère de la Santé

Ministère de la Santé

L'Institut national d’hygiène maintient la certification ISO pour son système de management de la qualité

L'Institut ...

dans la même rubrique

Covid-19

Covid long

Covid-19

Covid-19

Hiver

Covid-19

Copyright © 2023 Doctinews.

All rights reserved.