Médecine

Médecine 20 juillet 2021

Voici l’essentiel du code de déontologie médicale

Entré en vigueur dès sa publication au BO du 8 juillet, le code de déontologie médicale prévoit les règles et principes déontologiques et professionnels que les médecins, des secteurs public et privé, devront respecter dans le cadre de l’exercice de leur profession. 

Le texte régit différentes formes de communication des médecins (publicité, réseaux sociaux, site web etc.) et encadre leur comportement vis-à-vis de leurs patients, de leur ordre professionnel et entre confrères. 

Il convient de noter que toute entorse au code de déontologie médicale est passible de sanctions disciplinaires. Les médecins en cours d’inscription au tableau de l’ordre national des médecins doivent indiquer au conseil régional qu’ils ont pris connaissance de son contenu et doivent s’engager, par écrit, après avoir prêté serment, à en respecter les dispositions. Voici un tour d’horizon de ses principaux apports. 

 

Communication des médecins: Entre réseaux sociaux et médias

 

Dans le cadre d’une communication médiatique relative à la santé, que ce soit par le biais des programmes radiophoniques et télévisuels ou via les réseaux sociaux, le code de déontologie médicale interdit aux médecins, à travers son article 21, les déclarations à caractère publicitaire ainsi que celles vantant leurs compétences ou réalisations. 

Les informations communiquées par les médecins doivent être “générales et conformes aux données scientifiques actualisées, objectives, correctes et susceptibles de vérifications”. 

 

Médecin et patientèle: Du diagnostic à l’ordonnance 

 

Outre l’obligation d’apporter les soins à tous les patients sans discrimination aucune, le médecin doit établir son diagnostic en prenant “tout le temps nécessaire” et en utilisant “si possible”, les moyens scientifiques “les plus adaptés”.

Le traitement prescrit doit être décrit le plus clairement possible et rédigé de manière lisible. Idem pour les rapports et certificats médicaux qui doivent être rédigés avec prudence, de manière claire et lisible.

 

Fixation des tarifs avec lucidité, sagesse et sans exagération 

 

Le code de déontologie médicale prévoit certaines dispositions relatives à la fixation des honoraires du médecin. Ce dernier doit “fixer ses tarifs en toute lucidité, sagesse et sans exagération, en prenant en considération les prestations effectuées, dans le respect total des dispositions réglementaires en vigueur en matière de fixation de la tarification référentielle des services médicaux”. 



Source : Médias24

 

dans la même rubrique

Syndicat des pharmaciens de Casablanca

Syndicat des pharmaciens de Casablanca

Appel à candidature pour renouveler les Comités préfectoraux 

Le Syndicat des pharmaciens de Casablanca a lancé un appel à can...

Maroc/poches de sang

Maroc/poches de sang

Les réserves couvrent à peine 2 jours au niveau national 

Le constat est critique, les réserves de poches de sang ont ...

Journée mondiale d'Alzheimer

Journée mondiale d'Alzheimer

L’ occasion de sensibiliser à l’ une des formes les plus répandues de démence

Commémorée le 21 septembre de chaqu...

Traitements

Traitements

Des avancées encourageantes pour les cancers de la prostate et du sein

Ce sont deux espoirs dans le traitement des formes avancées...

Enfants autistes

Enfants autistes

Ils ont besoin d’un dispositif adapté pour la vaccination anti-covid

Le Collectif Autisme Maroc a indiqué récemment q...

Maroc

Maroc

La prévalence de l'hépatite B plus élevée parmi la population hospitalière

Dans une étude menée au CHU Ibn Sina de ...

dans la même rubrique

Vaccins anti-Covid

Covid-19

Vaccination des 12-17 ans

Tests Covid-19

Casablanca

Santé

Copyright © 2021 Doctinews.

All rights reserved.