Cancer

Cancer 26 juillet 2021

Une méthode ultra simple pour suivre la progression des tumeurs

À l'aide d'un simple test d'urine couplé à de l'imagerie, des chercheurs ont développé une méthode permettant de surveiller la propagation d'un cancer et la localisation précise des métastases. Cette technique peu coûteuse et non invasive pourrait être utilisée comme test de routine chez les patients.

Une équipe du MIT explique avoir mis au point une méthode ultra simple capable non seulement de diagnostiquer un cancer, mais aussi de localiser précisément l'endroit de la tumeur et des métastases. Ces dernières années, plusieurs recherches ont montré que l'on pouvait détecter des marqueurs du cancer dans l'urine ou le sang, grâce à des protéines spécifiques ou au microARN (voir notre article précédent, ci-dessous).

Mais les tests sont pour l'instant très spécifiques et permettent juste de savoir si l'on a un cancer ou pas. La nouvelle méthode développée par Sangeeta Bhatia et ses collègues de l'Institut Koch pour la recherche sur le cancer et de l'Institut de génie et des sciences médicales du MIT est capable de surveiller la progression du cancer, y compris la propagation des tumeurs métastatiques. À terme, « cela pourrait constituer un test de dépistage de routine à effectuer chaque année », assure la chercheuse, dont les travaux ont été publiés dans la revue Nature Materials.

 

Un biomarqueur synthétique excrété dans l’urine

La plupart des cellules cancéreuses expriment des enzymes appelées protéases, qui les aident à échapper à leur emplacement d'origine en découpant les protéines de la matrice extracellulaire. Les chercheurs ont donc développé des nanoparticules recouvertes de peptides qui interagissent avec ces protéases. « Lorsque ces nanoparticules rencontrent une tumeur, les peptides sont fendus et excrétés dans l'urine, où ils peuvent être facilement détectés », explique l'étude. Dans des études antérieures sur des modèles animaux, l'équipe a ainsi pu mettre en évidence la présence de tumeurs dans le cancer du poumon à un stade très précoce.

 

Source : Futura santé

 

dans la même rubrique

Syndicat des pharmaciens de Casablanca

Syndicat des pharmaciens de Casablanca

Appel à candidature pour renouveler les Comités préfectoraux 

Le Syndicat des pharmaciens de Casablanca a lancé un appel à can...

Maroc/poches de sang

Maroc/poches de sang

Les réserves couvrent à peine 2 jours au niveau national 

Le constat est critique, les réserves de poches de sang ont ...

Journée mondiale d'Alzheimer

Journée mondiale d'Alzheimer

L’ occasion de sensibiliser à l’ une des formes les plus répandues de démence

Commémorée le 21 septembre de chaqu...

Traitements

Traitements

Des avancées encourageantes pour les cancers de la prostate et du sein

Ce sont deux espoirs dans le traitement des formes avancées...

Enfants autistes

Enfants autistes

Ils ont besoin d’un dispositif adapté pour la vaccination anti-covid

Le Collectif Autisme Maroc a indiqué récemment q...

Maroc

Maroc

La prévalence de l'hépatite B plus élevée parmi la population hospitalière

Dans une étude menée au CHU Ibn Sina de ...

dans la même rubrique

Vaccins anti-Covid

Covid-19

Vaccination des 12-17 ans

Tests Covid-19

Casablanca

Santé

Copyright © 2021 Doctinews.

All rights reserved.