Hépatite

Hépatite 28 juillet 2021

L’ALCS dénonce les retards dans le plan stratégique national

La communauté internationale célèbre ce mercredi 28 juillet 2021 la 10e journée mondiale contre l’hépatite virale. Au Maroc, la prévalence des hépatites virales, au sein de la population générale est estimée à 2,5% pour l’hépatite B et 1,2% pour l’hépatite C, selon l’OMS.

« Conformément au plan stratégique national de lutte contre les hépatites virales et dans le but de fournir des données épidémiologiques pour orienter les interventions de lutte contre ces infections, le Ministère de la Santé a mené la première enquête nationale de séro-prévalence des hépatites virales avec l’appui de l’OMS et de l’UNICEF. Plus de 12.000 personnes âgées de cinq ans et plus et appartenant à 4.575 ménages, ont participé à cette enquête. Les résultats de cette étude seront communiqués avant la fin de l’année 2021 » a annoncé le ministère dans un communiqué du 28 juillet.

De son côté,  l’Association de lutte contre le sida (ALCS) précise dans un communiqué datant du mardi 27 juillet qu’au Maroc, le nombre de nouvelles infections annuelles est estimé à 5.600 cas, et que 400.000 personnes sont infectées par le virus de l’hépatite C (soit 1,2 % de la population générale), et ses complications entraînent environ 5.000 décès par an.

Le taux d’infection par le virus de l’hépatite C par injection chez les consommateurs de drogues est de 79 % et 42 % chez les patients subissant un filtrage rénal, et entre 5% et 20 % chez les personnes vivant avec le VIH, poursuit l’ALCS.

La vision du plan stratégique national de lutte contre l’hépatite C, qui a été élaboré en avril 2016, indiquait que : « Nous aspirons à un Maroc où la transmission du virus de l’hépatite C sera arrêtée et où toute personne souffrant de l’hépatite C pourra obtenir des produits sûrs et abordables, et des soins et traitements raisonnables. Avec l’objectif d’éliminer les hépatites virales en tant que menaces pour la santé publique d’ici 2030 ».

« Malheureusement, ce plan stratégique a subi des retards, en raison de problèmes répétés dans le processus d’achat de nouveaux médicaments par le ministère de la Santé, » souligne l’Association.

L’ALCS note qu’il y a eu des changements et des développements positifs dans le domaine de la lutte contre le virus de l’hépatite C depuis 2014, tant en termes de mise à jour des données et des connaissances scientifiques ainsi que le développement de nouveaux médicaments : « il s’agit d’un traitement considéré comme une révolution dans la prise en charge de l’hépatite C en raison de sa grande efficacité, qui dépasse 95%« .

 

Source : Médias24

dans la même rubrique

Don et transplantation d’organes

Don et transplantation d’organes

Plaidoyer pour une prise de conscience et une mobilisation urgente

L’association REINS, qui milite en matière de lutte contre les...

Souveraineté sanitaire

Souveraineté sanitaire

Ce qu’en pensent des professionnels de la santé

Dans son discours du 8 octobre dernier, lors de l’ouverture de la nouvelle lég...

Médecine d’urgence

Médecine d’urgence

Les experts plaident pour la réorganisation des filières de soins

Création d’Unités pédagogiques et de recherche, g...

Octobre rose

Octobre rose

L’écosystème de l’UM6SS se mobilise pour le dépistage précoce

 L’Université Mohammed VI des Sciences de la San...

Octobre Rose

Octobre Rose

La Clinique ville verte se mobilise pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein

Dans le cadre de la 28e édit...

Rabat

Rabat

Remise des prix du Congrès international de la SMMU

La Société marocaine de médecine d'urgence (SMMU) a remis, samedi ...

dans la même rubrique

Covid-19

Maladie

Covid-19

Santé

Santé

Traitement

Copyright © 2021 Doctinews.

All rights reserved.