Connectez-vous pour profiter de doctinews en illimité

Facebook Login

ou
Entrez votre adresse e-mail

saisissez le mot doctinews

En cliquant sur « Se connecter », je reconnais avoir pris connaissance des Conditions Générales d’Utilisation et de la Politique de Protection des Données et je les accepte.

Archives

Consommation d’eau

Les Marocains à la traîne

Doctinews N° 50 Décembre 2012

L’importance d’une bonne hydratation n’est plus à démontrer. Outre l’élimination des déchets et la régulation de la température corporelle, l’eau permet de lubrifier les articulations, contribue au maintien d’une bonne pression artérielle et transporte l’oxygène. Un apport insuffisant en cette matière vitale peut affecter aussi bien les performances physiques qu’intellectuelles de l’individu, et se traduit le plus souvent par des céphalées, un manque d’appétit et une sensation de malaise.

Au Maroc, les études ont révélé que la consommation en eau n’est que de 0,7 litre par jour, alors que les médecins nutritionnistes recommandent de boire des quantités bien plus importantes pour éviter une déshydratation du corps. « Chez une personne adulte, les besoins en eau sont de 30 à 35 ml d’eau par kilo. Une personne qui pèse 70 kg par exemple aura besoin de consommer entre 2 et 2,5 litres », a expliqué le Dr Baha Rabi Lahlou, médecin nutritionniste, lors d’un symposium intitulé « Nouveaux principes nutritionnels en matière d’hydratation et de mode de vie » organisé par l’Association marocaine des boissons (AMB), le 23 novembre dernier, à Casablanca. La spécialiste a en outre mis l’accent sur l’importance d’adapter la quantité d’eau et de boissons consommées à l’activité physique pratiquée pour assurer une bonne hydratation. « Compte tenu de l’effort qu’il fournit, un sportif a des besoins en eau nettement plus importants qu’une personne qui ne pratique aucune activité physique. Il doit donc boire plus pour compenser les pertes et conserver ses performances physiques », a-t-elle précisé. Pour le Pr Jaafar Heikel, professeur en médecine préventive, les personnes qui souhaitent atteindre un équilibre physique et psychique doivent s’hydrater, bien sûr, mais également veiller à pratiquer régulièrement une activité physique qui, selon lui, constitue la clé de voûte d’un mode de vie sain. « Selon des études qui ont été réalisées au Maroc, près de 50 % des jeunes marocains ne pratiquent aucun sport, et 80 % de la population, tous âges confondus, affirment ne pas faire du sport », a-t-il noté. « Au-delà des facteurs socio-économiques qui peuvent expliquer ces chiffres, il s’agit le plus souvent d’un manque de volonté. Il nous faut donc agir sur cet aspect et sensibiliser davantage la population aux avantages du sport », a-t-il ajouté.

Copyright © 2023 Doctinews.

All rights reserved.