Connectez-vous pour profiter de doctinews en illimité

Facebook Login

ou
Entrez votre adresse e-mail

saisissez le mot doctinews

En cliquant sur « Se connecter », je reconnais avoir pris connaissance des Conditions Générales d’Utilisation et de la Politique de Protection des Données et je les accepte.

Archives

Bisphénol A

Une nouvelle étude confirme sa toxicité

Doctinews N° 19 Février 2010

Une étude menée en 2008 par des chercheurs de la Peninsula Medical School et l’Université d’Exeter, au Royaume-Uni, vient d’être mise à jour par la même équipe qui confirme l’existence d’un lien entre les niveaux élevés de Bisphénol A (BPA) et l’accroissement du risque de maladies cardio-vasculaires, de diabète de type 2 et d’anomalies hépatiques chez l’homme.


Le bisphénol A (BPA) est un composé chimique couramment utilisé dans l’industrie du plastique. On le retrouve aujourd’hui dans une grande variété d’emballages et de contenants en plastique ainsi que dans le revêtement interne des boîtes de conserves.
Selon les constatations des scientifiques découlant d’une vaste enquête de santé publique orchestrée par les autorités sanitaires américaines, le quart de la population ayant les niveaux les plus élevés de BPA a été deux fois plus susceptible de déclarer une maladie cardiaque ou un diabète, par rapport à ceux qui avaient les niveaux les plus bas de BPA. Ils ont également constaté que la hausse des niveaux de BPA a été associée à des concentrations d’enzymes hépatiques anormales. À noter que la polémique subsiste depuis 2003, année où une première étude a fait état d’anomalies de la multiplication cellulaire chez des embryons de souris exposées. Les scientifiques n’ayant actuellement connaissance d’aucun mécanisme qui puisse expliciter l’action du BPA sur le cœur, le bisphénol A reste un dossier loin d’être clos.

Copyright © 2024 Doctinews.

All rights reserved.