Connectez-vous pour profiter de doctinews en illimité

Facebook Login

ou
Entrez votre adresse e-mail

saisissez le mot doctinews

En cliquant sur « Se connecter », je reconnais avoir pris connaissance des Conditions Générales d’Utilisation et de la Politique de Protection des Données et je les accepte.

Archives

Evénements indésirables en pharmacovigilance : L’intérêt de la notification par le patient

Doctinews N° 53 Mars 2013

Les systèmes de pharmacovigilance actuels ont prouvé leur efficacité dans la promotion de l'usage rationnel des médicaments et dans la sécurité des patients. La notification spontanée des événements indésirables (EI) des médicaments et produits de santé constitue la pierre angulaire d'une pharmacovigilance performante. À l'échelle nationale et internationale, les systèmes de pharmacovigilance font face à une sous-notification.

 

L e patient représente une source d'information de grande valeur et contribue à une pharmacovigilance de qualité. De nombreuses études réalisées* sur l'impact de la notification par le patient sur la qualité d'un système de pharmacovigilance ont montré que ces notifications représentent des particularités concernant les motifs de notification, la manière de notifier, et l'engagement des patients dans les décisions concernant leur santé.

Qualité des informations
Les patients fournissent des informations sur les prises des médicaments OTC (qui nécessitent d'être surveillés même s'ils ne sont pas prescrits par un professionnel de santé), sur l'impact que peuvent avoir les médicaments sur la qualité de vie, sur certaines associations et sur certains effets indésirables non décrits dans les RCP, improbables pour le médecin, mais pouvant s'avérer être des signaux. De plus, les EI* graves seraient plus notifiés par les patients que par les professionnels de santé. Par ailleurs, il existe des similitudes* dans la qualité des notifications des patients avec celles des professionnels de santé concernant les EI des médicaments et des produits de santé, et les médicaments les plus fréquemment notifiés. La promotion de la notification par les patients au Centre National de Pharmacovigilance (CNPV) permet d'améliorer la communication et la confiance du patient dans les systèmes de soins.

Une procédure simple
La possibilité d'une notification directe du patient au CNPV lui permet de se libérer des contraintes liées à la notification au médecin prescripteur. En effet, une étude réalisée** aux Pays-Bas a montré que les patients ne notifieraient pas au professionnel de santé principalement par peur du ridicule et par un sentiment de culpabilité. Cependant, la notification par le patient ne se substitue en aucun cas à celle des professionnels de santé, mais elle reste complémentaire. Le CNPV reçoit, depuis sa création, des notifications par le patient via la ligne téléphonique (numéro économique 0801 000 180). En 2012, les notifications par le patient ont représenté 14,2 % de l'ensemble des EI reçus. Dans le but d'améliorer notre système de pharmacovigilance, le CNPV a mis en place, cette année, un portail électronique (www.capm.ma) de notifications des EI incluant un espace dédié au public.




* De Langen J, van Hunsel F, Passier A, de Jong-van den Berg L, van Grootheest K. Adverse drug reaction reporting by patients in the Netherlands : three years of experience. Drug Saf 2008 ; 31: 515-24. Van Grootheest K, de Jong-van den Berg L. Patients' role in reporting adverse drug reactions. Expert Opin Drug Saf 2004 ; 3 : 363-8. Blenkinsopp A, Wilkie P, Wang M, Routledge PA. Patient reporting of suspected adverse drug reactions : a review of published literature and international experience. Br J Clin Pharmacol 2007 ; 63(2) : 148–156. DO I : 10.1111/j.1365- 2125.2006.02746.x. Herxheimer A, Crombag MR, Alves TL. Direct patient; reporting of adverse drug reactions ; a twelve-country survey & literature review. 2010 ; Health Action International (HAI). Ref Type : Report. Hazell L, Cornelius V, Shakir S, Avery A. Patient reporting of ADRs in the UK : How do patient reports affect potential signals generated by healthcare professionals ? Pharmacoepidemiol Drug Saf 2010 ; 19 : S1–S347. 24-8-2010
** Florence PAM van Hunsel. What Motivates Patients to Report an Adverse Drug Reaction ? The Annals of Pharmacotherapy 2010 May, Volume 44. p 936

Copyright © 2023 Doctinews.

All rights reserved.