Equité sanitaire

Sans volonté politique, pas de médicaments !

Dans le monde, le bilan de la recherche et du développement de thérapies de plus en plus innovantes est extrêmement important. Et la disponibilité de ces dernières sur le marché national l’est tout autant. Pourtant, des millions de personnes pauvres, victimes de maladies prévalentes, mais toujours « négligées », meurent isolées et ignorées de tous. Exemple flagrant, celui des malades atteints de polyarthrite rhumatoïde.

Ismail berrada

Directeur de publication et de la rédaction

Doctinews N°30 Février 2011

 

Problème de santé publique, la polyarthrite rhumatoïde est pourvoyeuse de graves répercussions physiques, psychiques et sociales, tant sur le patient que sur son entourage. Ce poids médico-social important de la maladie s’alourdit davantage en raison du coût insupportable des traitements, véritable frein à la prise en charge médicale, en particulier pour les malades sans revenu et sans couverture médicale.
Pour défendre leur droit de… vivre, l’Association Marocaine de lutte contre la Polyarthrite Rhumatoïde (AMP) exprime une forte volonté d’offrir à ces patients de meilleures perspectives que le handicap et la destruction de leurs articulations dans l’indifférence générale.

 

 L’amp demande l’application du tiers-payant et la suppression du ticket modérateur aux affiliés de la cnss, mais l’anam tarde à trancher.

C’est ainsi que cette ONG a réussi, par ses propres moyens, à couvrir les frais de diagnostics et de soins par traitements classiques ou par biothérapie de centaines de patients. Ce seul constat exprime de manière différente le désintérêt pour cette maladie encore négligée, même chez les patients assurés. Depuis sa création, l’AMP milite en effet pour une prise en charge optimale de cette pathologie lourde classée en tant qu’affection de longue durée par l’AMO. Elle demande notamment l’application du système du tiers-payant et la suppression du ticket modérateur aux affiliés de la CNSS. L’ANAM, principale coordinatrice entre les organismes de l’AMO, tarde à trancher la question, pourtant soumise à son attention par l’AMP depuis plusieurs années.
La réalité étant ainsi dépeinte, reste à savoir comment il sera possible d’utiliser les avancées scientifiques actuelles pour progresser vers un accès équitable aux soins et comment imaginer des mécanismes destinés à des populations sans revenu. Pour ce modèle d’association de patients, la solution réside dans la mise en place d’un programme d’accès aux diagnostics et aux soins au profit des malades démunis et sans couverture médicale. Ses appels répétés, au ministère de la Santé principalement, sont jusqu’à présent restés sans suite. Pourtant, plus que jamais, faire émerger un système de santé plus efficace exige un engagement politique réel du gouvernement. Le renforcement de nouveaux modèles de partenariats publics et privés, lancés depuis quelques années, peut aussi offrir des réponses nouvelles et originales à ce genre de problématiques sanitaires.
Février, le mois le plus court, est aussi celui qui signe la fin de l’hiver. Espérons qu’il marquera, cette année, l’allègement des souffrances de nos concitoyens polyarthritiques !

Dans la même rubrique

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CETTE CAMPAGNE A DONNÉ SES FRUITS PUISQUE LE NOMBRE DE PERSONNES VACCINÉES NE CESSE DE CROÎTRE

La campagne de vaccination contre la Covid-1...

Lire la suite

MALADIE D'ALZHEIMER

MALADIE D'ALZHEIMER

LA MALADIE REPRÉSENTE PLUS DE 1% DU PIB MONDIAL !

La communauté internationale célébrera le 21 septembre prochain la Journée mondiale de ...

Lire la suite

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

 Au Maroc, la situation semble pour l’instant sous contrôle.  

 La peur suscitée par le coronavirus vire peu à peu à la psychose. Les...

Lire la suite

PÉNURIE

PÉNURIE

 LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ SONT CONCENTRÉS À CASABLANCA

La carte sanitaire élaborée par le ministère de la Santé montre une grande p...

Lire la suite

TABAGISME

TABAGISME

CE FLÉAU CAUSE CHAQUE ANNÉE LE DÉCÈS DE 8 MILLIONS DE PERSONNES

Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, la prévalenc...

Lire la suite

DÉMENCE

DÉMENCE

 LE NOMBRE DE CAS DE DÉMENCE VA DOUBLER D'ICI 2050

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes atteintes de d...

Lire la suite

Copyright © 2021 Doctinews.

All rights reserved.