RAMED

Promesses de changement en perspective ?

Pour les populations pauvres, une nouvelle ère pourrait commencer. Après des années de gestation, la généralisation prochaine du RAMED est annoncée dans toutes les régions du Maroc. Cette décision augure-t-elle des jours aussi beaux qu’en ce mois de mai ?

Ismail berrada

Directeur de publication et de la rédaction

Doctinews N°33 Mai 2011

 

Apriori, oui. Concrétisant les principes d’égalité, de solidarité et d’équité du système de couverture médicale au Maroc, ce serait un pas majeur dans l’amélioration de l’état de santé des patients marocains démunis, souvent livrés à leur sort en matière de gestion des conséquences physiques, psychiques et socio-économiques de leurs maladies.
Mais avec toute l’importance que revêt un tel programme, chacun sent, pressent, que les choses ne sont dites qu’à moitié. Les nouvelles s’enchaînent ainsi, tantôt positives, tantôt porteuses d’incertitudes et d’inquiétudes sur les modalités de fonctionnement de ce système et sur des volets aussi sensibles que sa gestion et son financement.

 

 L’information de l’opinion publique ne semble pas être la préoccupation majeure des institutions en charge de l’étude de faisabilité du ramed.

Dans ce contexte, la qualité des soins de santé est l’objet des réflexions les plus vives. Etant les plus concernées par le sujet, les associations de patients montent au créneau. « Notre système de santé a déjà laissé se mettre en place une médecine à double vitesse, il est inacceptable de laisser aujourd’hui se créer des ghettos sanitaires par une généralisation de ce système au Maroc sans évaluation et sans mesures correctives continues », lit-on dans un communiqué de presse récemment diffusé par l’association CAP Santé. Certes, la question reste très complexe à analyser ici. Il n’en reste pas moins qu’il est très réjouissant de constater que ces positions confortent l’engagement de la société civile de poursuivre le travail de recherche constante des moyens susceptibles d’améliorer la qualité de vie des patients.
Du côté des médias, en ce moment, il est beaucoup question de dévoiler avec sincérité et transparence les dispositifs en cours d’étude pour la définition des mécanismes à installer pour garantir au RAMED la réussite et la pérennité exigées. De peur, justement, qu’ils deviennent « des ghettos sanitaires », que compte-t-on faire pour rendre les hôpitaux publics plus « hospitaliers » ? Et, de manière générale, dit-on l’essentiel de ce qu’on a besoin de savoir ?
Car face à la recherche désespérée d’un dialogue instructif avec les instances concernées, c’est plutôt la politique du silence radio qui prévaut … L’information de l’opinion publique ne semble pas être la préoccupation majeure des départements de la Santé, des Finances, de l’Intérieur et de l’ANAM, institutions en charge de l’étude de faisabilité du RAMED !
Pourtant, si l’on cherche vraiment à comprendre pour agir et à partager pour faire en sorte que l’inégalité, face à la maladie, ne demeure pas flagrante, on ne peut continuer d’avancer ainsi.

Dans la même rubrique

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CETTE CAMPAGNE A DONNÉ SES FRUITS PUISQUE LE NOMBRE DE PERSONNES VACCINÉES NE CESSE DE CROÎTRE

La campagne de vaccination contre la Covid-1...

Lire la suite

MALADIE D'ALZHEIMER

MALADIE D'ALZHEIMER

LA MALADIE REPRÉSENTE PLUS DE 1% DU PIB MONDIAL !

La communauté internationale célébrera le 21 septembre prochain la Journée mondiale de ...

Lire la suite

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

 Au Maroc, la situation semble pour l’instant sous contrôle.  

 La peur suscitée par le coronavirus vire peu à peu à la psychose. Les...

Lire la suite

PÉNURIE

PÉNURIE

 LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ SONT CONCENTRÉS À CASABLANCA

La carte sanitaire élaborée par le ministère de la Santé montre une grande p...

Lire la suite

TABAGISME

TABAGISME

CE FLÉAU CAUSE CHAQUE ANNÉE LE DÉCÈS DE 8 MILLIONS DE PERSONNES

Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, la prévalenc...

Lire la suite

DÉMENCE

DÉMENCE

 LE NOMBRE DE CAS DE DÉMENCE VA DOUBLER D'ICI 2050

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes atteintes de d...

Lire la suite

Copyright © 2021 Doctinews.

All rights reserved.