L’amour romantique

Une culture sanitaire à construire !

«Doute que les astres soient de flammes, doute que le soleil tourne, doute que la vérité soit vérité, mais ne doute jamais de mon amour. » Voilà une belle phrase de Shakespeare qui pourrait inspirer tous ceux et toutes celles qui se préparent à fêter ce 14 février ! Ce grand jour si populaire arrive bientôt, en effet, et pour des millions d'amoureux s'ouvrira alors le bal des cadeaux, des mots doux et des roses rouges. Une façon parmi d'autres d'exprimer ou de renouveler ses sentiments à la personne aimée.

Ismail berrada

Directeur de publication et de la rédaction

Doctinews N°52 Février 2013

 

L'amour et l'affection sont un vecteur de bonne santé ! On ne le répétera jamais assez. Mais à l'ère de « l'égalité des sexes », du changement massif survenu en ce XXIe siècle, autant aux niveaux quantitatif que qualitatif, ainsi que la grande crise mondiale que nous traversons, le romantisme d'une fête aussi symbolique que la Saint-Valentin et ses effets positifs, à court, moyen et long termes, conservent-ils réellement leur place ?
Tout comme on dit que la vérité n'est pas toujours bonne à dire, ma réflexion peut ne pas être bonne à livrer. Mais bon…
À mon sens, la célébration de la Saint Valentin n'est que l'expression d'une quête de nouvelle identité, d'une nouvelle façon de se concevoir et de se vivre, devenue aujourd'hui quasi incontournable pour certains couples, en ce qu'elle répond à une vision et à une conception d'un amour en « mutation », entraînant des besoins et des aspirations, eux aussi, forcément en évolution. La recherche effrénée du plaisir, signe emblématique de ce « dynamisme », l'emporte souvent sur l'affectif et le spirituel -des dimensions pourtant estimées fondamentales- avec tout ce que cela implique comme répercussions sur des relations censées être, dans une certaine mesure, « solides ».

 

 L'amour et l'affection sont un vecteur de bonne santé ! On ne le répétera jamais assez.

Les questions de fond que soulève ce thème sont diverses. Quelles sont les façons de construire une relation positive avec l'autre ? Comment les partenaires, homme et femme, peuvent-ils redéfinir judicieusement leur rôle respectif ? Quels sont les buts et la finalité de cette relation ?
Chercher à définir les repères de cette identité à construise de manière harmonieuse avec notre système de valeurs devient donc primordial.
Dans cette optique, n' est-il pas vain de limiter cette évolution relationnelle à la libéralisation des mœurs ou à la chosification des personnes qu'on croit aimer ? Ne serait-il pas plus « naturel » d'opter plutôt pour l'éducation à l'amour romantique et au développement de sa propre culture ? Ceci, étant bien entendu que le BUT de toute relation amoureuse est de parvenir à un certain degré d'épanouissement émotionnel et non pas de la limiter à l'assouvissement de désirs passagers ou au seul souci de perpétuer la race humaine !
En fait, cette élévation essentielle de notre niveau de réflexion peut être le secret d'une bonne santé mentale et physique et du bien-être de l'individu et de la société. Quant à sa promotion, elle pourrait contribuer à circonscrire bien des maux sanitaires et sociaux -prostitution, divorce, IST, Sida, dépression, suicide…- dont on sait la prolifération et les ravages.
Car, comme le dit si bien l'adage, « Les fautes sont grandes quand l'amour est petit. »
Bonne Saint-Valentin à tous les amoureux romantiques et… à ceux qui vont le devenir !

Dans la même rubrique

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19, UN DÉFI D’ENVERGURE

CETTE CAMPAGNE A DONNÉ SES FRUITS PUISQUE LE NOMBRE DE PERSONNES VACCINÉES NE CESSE DE CROÎTRE

La campagne de vaccination contre la Covid-1...

Lire la suite

MALADIE D'ALZHEIMER

MALADIE D'ALZHEIMER

LA MALADIE REPRÉSENTE PLUS DE 1% DU PIB MONDIAL !

La communauté internationale célébrera le 21 septembre prochain la Journée mondiale de ...

Lire la suite

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

 Au Maroc, la situation semble pour l’instant sous contrôle.  

 La peur suscitée par le coronavirus vire peu à peu à la psychose. Les...

Lire la suite

PÉNURIE

PÉNURIE

 LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ SONT CONCENTRÉS À CASABLANCA

La carte sanitaire élaborée par le ministère de la Santé montre une grande p...

Lire la suite

TABAGISME

TABAGISME

CE FLÉAU CAUSE CHAQUE ANNÉE LE DÉCÈS DE 8 MILLIONS DE PERSONNES

Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, la prévalenc...

Lire la suite

DÉMENCE

DÉMENCE

 LE NOMBRE DE CAS DE DÉMENCE VA DOUBLER D'ICI 2050

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes atteintes de d...

Lire la suite

Copyright © 2022 Doctinews.

All rights reserved.