Anti-Infectives Medical Educational Program

Anti-Infectives Medical Educational Program 02 avril 2020

Un programme lancé par GSK au Maroc

Dans le cadre du programme Anti-Infectives Medical Educational Program, les laboratoires GlaxoSmithKline (GSK), en partenariat avec l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, ont organisé un événement scientifique dédié aux infections respiratoires hautes et basses.

De nombreux médecins ont assisté à cet événement qui s’est déroulé le 15 février à l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé et qui a été animé par le Pr Hassan Chelly, spécialiste en ORL, expert en techniques de communication et en programmation neurolinguistique et le Pr Hanane Laarej, spécialiste en pneumologie. Afin de permettre à un plus grand nombre de médecins d’assister à l’événement à travers le Maroc, les organisateurs ont retransmis en direct les conférences et les séances de débat via Internet. Optant pour un mode interactif, les deux experts ont abordé, entre autres, le choix de l’antibiothérapie dans le traitement des infections respiratoires hautes et basses à travers une série de cas cliniques présentés sous forme de quizz et vote. Cette approche a été très appréciée par les participants car elle leur a permis de mettre en pratique leurs acquis théoriques et d’échanger autour des recommandations les plus récentes en matière de prise en charge des différents types d’infections abordés par les deux experts.

Un problème de santé publique

Les données scientifiques montrent que les maladies infectieuses constituent un véritable problème de santé publique, surtout dans les pays en voie de développement. A titre d’exemple, l’infection aigue des voies respiratoires est la principale cause de mortalité et de morbidité dans de nombreux pays, surtout chez les enfants de moins de 5 ans (1). Au Maroc, le Rhumatisme articulaire aigue est un problème de santé publique avec une incidence hospitalière de 4,7 % (2) et la valvulopathie d’origine rhumatismale est la complication la plus redoutée de l’angine causée par streptocoque hémolytique du groupe A.

L’incidence la plus élevée de cette complication est observée chez les enfants âgés de 5 à 15 ans (3). Pour répondre aux défis posés par ces pathologies à notre système de santé et contribuer aux efforts visant à améliorer leur diagnostic et leur prise en charge, les laboratoires GSK, en collaboration avec l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, ont conçu un programme d’éducation qui a trait aux maladies infectieuses. Baptisé « Anti-Infectives Medical Educational Program (AIM) », ce programme met à la disposition des médecins une plateforme d’éducation médicale qui leur permet de mettre à jour leurs connaissances scientifiques en matière de prise en charge de différentes maladies infectieuses.

Des outils pédagogiques

Le programme AIM aide ainsi les médecins à mieux diagnostiquer et traiter les différentes infections, notamment celles des voies respiratoires, et à les sensibiliser à l’enjeu mondial de la résistance bactérienne aux antibiotiques et ses conséquences à travers des ateliers scientifiques pratiques. La plateforme mise à la disposition des médecins dans le cadre de ce programme permet, entre autres, de transmettre des messages éducatifs dans un format interactif, de soutenir l’utilisation expérimentale des otoscopes dans le diagnostic de l’otite moyenne aigue et de se rapprocher au maximum des médecins situés dans les différentes villes du Maroc. « A travers deux cas cliniques, l’un sur les otites et l’autre sur les sinusites, nous avons détaillé les indications réelles de l’antibiothérapie dans le traitement des otites et des sinusites et parlé du choix des antibiotiques, de leur utilisation et des autres traitements qui peuvent y être associés », a expliqué le Pr Chelly. La plateforme AIM fournit, en outre, les dernières recommandations relatives au traitement des infections respiratoires basses « Nous avons discuté des infections respiratoires basses chez l’adulte et surtout de la place de l’antibiothérapie dans le traitement de ce type d’infections. Nous avons tenté, à travers une présentation qui a été suivie par plus de 400 médecins généralistes, que ce soit directement ou à travers le webinaire dans tout le Maroc, de résumer à travers des cas cliniques pratiques la conduite à tenir devant les infections respiratoires basses », a indiqué le Pr Laarej. La plate-forme regroupe les outils pédagogiques utilisés pendant le programme, y compris les modules scientifiques et les webinaires enregistrés. Cette plateforme aide aussi à évaluer le programme à travers des questionnaires et à obtenir les points de vue des participants sur les différents modules et ateliers scientifiques programmés.

Un programme interactif

Le programme comprend des réunions en face à face et des webinaires sous forme de présentations de cas interactifs qui sont diffusées en streaming puis archivées sur le site Internet de GSK pro. Il propose également plusieurs modules (axés notamment sur les infections respiratoires hautes et basses et la résistance bactérienne) et des vidéos (web émissions enregistrées et vidéos pédagogiques). Pour participer au programme, les médecins doivent s’inscrire sur le site Internet de GSK pro en utilisant le numéro du code unique fourni, accéder à la page d’AIM, lire et télécharger le module de la réunion à venir, puis répondre au questionnaire et assister à la réunion.

RÉFÉRENCES

1- Khalek EMA et coll.Int. J Community Med Public Health 2016 May. 3 (5) : 1161-1166

2- Frank PF, Stollerman GH, Miller LF. Protection of a military population from rheumatic fever. JAMA 1995 ;193 :775-81

3- Allen Burke. Pathology of Rheumatic Heart Disease (On line): http://emedecine.medscape.com/article /1962779.overview (accessed 22/6/2016)

Dans la même rubrique

Copyright © 2020 Doctinews.

All rights reserved.