Découvrez votre magazine doctinews en ligne

Du diagnostic au traitement

L’anxiété généralisée est une véritable pathologie dont les critères diagnostiques sont définis dans le DSM IV. Elle est pourtant largement sous-diagnostiquée, ce qui expose les patients au développement de comorbidités et rend leur prise en charge plus complexe.

Modalités de prise en charge

L’intoxication au monoxyde de carbone (CO) constitue un accident fréquent, grave, mortel et dont la prise en charge diagnostique et thérapeutique débute dès le pré-hospitalier. Il s’agit d’une urgence médicale qui comporte un risque vital, et son traitement d’urgence repose sur l’oxygénothérapie.

Directeur du Centre national de transfusion sanguine.

Médecin hématologue de formation, le Dr Mohammed Benajiba consacre sa vie à la transfusion. Après Casablanca et Oujda où il a créé le service d’hématologie pédiatrique et pris la responsabilité du Centre régional de transfusion sanguine, il a rejoint, en 2009, le Centre régional de Rabat avant d’être nommé directeur du Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie en 2010. Très investi dans sa mission, il évoque, avec lucidité, les points forts et les points faibles de la transfusion au Maroc.

Doyen de la Faculté de médecine et de pharmacie de Fès

Doyen de la Faculté de médecine et de pharmacie de Fès depuis huit ans, après en avoir été le vice-Doyen, le Pr Moulay Hassan Farih accompagne depuis de nombreuses années les futurs médecins dans leur cursus de formation. Alors que la demande, que les besoins et que les exigences évoluent, quels sont les moyens déployés par les autorités de tutelle pour les satisfaire ? Sont-ils suffisants pour relever le défi de la formation de 3 300 médecins d’ici 2020 ? Quelles solutions pourrait-on envisager ? Analyse du Pr Farih qui dirige également le service urologie du CHU Hassan II de Fès depuis 2002.

Directeur de la CNOPS

Gestionnaire de l’AMO pour le secteur public, la Cnops regroupe quelque 2 800 000 assurés. Si la situation financière est saine aujourd’hui, la tendance pourrait vite s’inverser. Directeur général de la CNOPS, Abdelaziz Adnane partage sa vision de l’avenir de la couverture médicale.

Directeur du CHU Mohammed VI, Marrakech

Oncologue, professeur de l’enseignement supérieur et directeur du CHU Mohammed VI, le Pr Mhamed Harif est doté d’un profond sens de l’humanité. Dans un contexte difficile, où chacun essaie de trouver sa place et de donner le meilleur de lui même, il livre, sincèrement, sa vision du rôle d’un CHU dans un système de soins qui se cherche encore.

Président du COPFR

les pharmaciens fabricants répartiteurs jouent un rôle fondamental dans le secteur du médicament. Ils sont représentés par le Conseil de l’odre des pharmaciens fabricants répartiteurs (Copfr), présidé depuis deux ans par le dr rachid lamrini. Entretien.

président du conseil régional de l’Ordre des médecins du centre

Le projet de loi 11-94 relative au conseil national de l’Ordre des médecins est en discussion. En attendant, l’instance en place et ses représentations régionales continuent à défendre les intérêts de la profession et à veiller au respect de la déontologie. Président du conseil régional de l’Ordre des médecins du centre, le Dr Abdelouahed Ambari s’exprime sans détour sur des sujets qui préoccupent aujourd’hui la profession.

Président de la fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc

Président de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc depuis le mois de décembre 2011, Oualid Amri vient d’être reconduit à la présidence du syndicat des pharmaciens de Casablanca pour un mandat de deux ans. Pour ce pharmacien d’officine, « être président est juste un titre » car le travail est avant tout accompli par une équipe, un bureau soudé qui a la même vision pour l’avenir de la profession. Il est là pour défendre la profession et considère que son seul parti politique, c’est l’officine et son avenir, comme il aime à le dire.

Copyright © 2020 Doctinews.

All rights reserved.