Découvrez votre magazine doctinews en ligne

 L’apport de la génétique

L’infertilité masculine reste un véritable tabou social au Maroc faisant appel aux techniques conventionnelles limitées à un spermogramme-spermocytogramme dans le cadre d’un bilan de première intention et aux techniques d’assistance médicale à la procréation (AMP). Toutefois, le conventionnel jugeant la qualité spermatique reste insuffisant surtout après plusieurs échecs de tentatives d’AMP sans cause expliquée, d’où la nécessité de l’exploration de son ADN pour mieux renseigner sur la qualité spermatique. Passer à la génétique offre donc aux spécialistes d’AMP une vision plus claire et précise sur le profil des spermatozoïdes et leur compétence à donner un embryon implantatoire tout en orientant les directives du traitement avant de passer à l’AMP.

 LE RÔLE DÉTERMINANT DU PRATICIEN DANS LE SYSTÈME DE SANTÉ !

Les affections chroniques sont en progression croissante partout dans le monde. Le vieillissement de la population qui profite des progrès de la médecine s’en fait écho ! Ainsi, davantage de patients vivent plus longtemps avec des maladies chroniques pendant des décennies. Ces affections chroniques seront les principales causes d’incapacité dans les années à venir et leur contrôle permettra de stabiliser le gouffre des dépenses pour les systèmes de santé. Ainsi, d’ici 2020, les maladies chroniques seront responsables de 78 % de la charge de morbidité dans les pays en développement (1). L’Organisation mondiale de la santé propose d’ailleurs d’adopter une nouvelle définition des maladies chroniques énoncées en 2003 « problèmes de santé qui nécessite une prise en charge continue pendant des années, voire des décennies… ». Pour ces raisons, il est devenu indispensable de s’interroger sur la place et le rôle du praticien comme acteur principal dans le système de santé.

 

 Chirurgien urologue, Président de l’Association marocaine d’urologie.

L'urologie est une spécialité qui a connu d'importantes évolutions au cours de ces dernières années avec le développement de la technologie et d'instruments de plus en plus souples. Président de l'Association marocaine d'urologie, le Dr Mostafa ElMcherqui fait le point sur l'introduction de ces pratiques au Maroc.

 L’utilité des marqueurs biologiques

L’inflammation est un mécanisme de réponse à une lésion tissulaire visant à la circonscrire et à la réparer. La lésion peut être exogène (agression physique, chimique, microbienne) ou endogène (auto-immunité, tumeur, infarctus..). Les signes locaux de l’inflammation sont la rougeur, la chaleur, la douleur et l’œdème. Certains marqueurs de l’inflammation sont utiles pour le diagnostic et le suivi du traitement.

Enquête perceptive sur la place des cannabinoïdes

La douleur chronique réfractaire est un problème de santé publique et les traitements disponibles présentent des limites. Le système endocannabinoïde est une nouvelle voie thérapeutique dans le traitement de la douleur, adoptée par d’autres pays. Le Maroc est l’un des premiers producteurs de la résine de cannabis. Le développement des connaissances sur l’usage médical du cannabis permettrait, d’une part, aux chercheurs marocains de développer des médicaments à base des dérivées cannabinoïdes et, d’autre part, aux praticiens de traiter les maladies ou symptômes sensibles à cette thérapie. Des pratiques qui ne pourraient être envisageables que si elles sont réglementées.

 Président du Conseil régional de l’Ordre des pharmaciens d’officine du Nord et trésorier du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens

Président du Conseil régional de l’Ordre des pharmaciens d’officine du Nord et trésorier du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, Badr Merezack est un professionnel convaincu de la valeur ajoutée du rôle du pharmacien dans le système de santé. Dans cet entretien, il livre le bilan de l’action de l’instance ordinale et donne son point de vue sur les leviers de développement de la profession.

 Eviter l’anémie par la prise en charge précoce

Les hémorragies génitales de l’adolescente se caractérisent par leur début précoce dans la vie gynécologique. Elles sont le plus souvent fonctionnelles. L’analyse des antécédents et de l’histoire clinique permet dans la majorité des cas d’exclure les rares causes organiques. Des anomalies de l’hémostase sont en cause dans 10 à 20 % des cas. La prise en charge précoce des hémorragies génitales de l’adolescente, qu’il y ait ou non une anomalie de l’hémostase, permet d’éviter la constitution d’une anémie sévère.

Entre vieillissement physiologique et affections méconnues

Le sommeil se modifie avec l’âge tant par sa structure que par sa qualité. Le temps total de sommeil diminue et ce dernier devient moins efficace car plus fragmenté par des réveils nocturnes fréquents. Mais, malgré l’âge, mal dormir ne doit pas être une fatalité. Retrouver un sommeil de qualité est possible grâce notamment à des changements d’hygiène de vie et de sommeil. Certaines maladies associées nécessitent, quant à elles, une prise en charge médicale spécifique.

Oncologue médicale,  pôle des cancers gynéco-mammaires de l’Institut National d’Oncologie.

Le mois d’octobre est chaque année consacré à la sensibilisation et au dépistage du cancer du sein. Le Maroc participe activement à ce mouvement mondial et mène chaque année une campagne à grande échelle. Le dépistage précoce est aujourd’hui la meilleure arme de traitement. Selon le Dr Narjiss Berrada, il devrait aujourd’hui faire partie d’un examen de routine chez toutes les femmes âgées de de 40 à 69 ans. Entretien.

Copyright © 2020 Doctinews.

All rights reserved.